InDiscover, Shop

SALONS DE TATOUAGE À CHARLEROI

Où se faire tatouer à Charleroi ?

Symbole d’appartenance, de rébellion ou de marginalisme, le tatouage est, aujourd’hui, devenu un accessoire de mode voire une œuvre d’art. D’ailleurs 500 000 Belges se feraient tatouer chaque année soit 5% de la population. J’ai d’ailleurs franchi le cap en 2018. Face à cet engouement, les salons de tatouage à Charleroi et en Belgique en général, fleurissent. Je vous ai donc sélectionné 7 salons dans lesquels je serais potentiellement allée pour concrétiser un projet.

Avant de vous présenter les adresses, sachez que je vous partage mon ressenti avec des mots qui seront peut-être (trop) approximatifs pour les experts en la matière mais je vous parle avec mon cœur.

ARCANA BODY ART

salon-de-tatouage-charleroi-arcana-body-art

Le salon de Charlotte m’a directement tapé dans l’œil lors de mes balades à Charleroi. D’abord installée à la rue des Alliés, elle a récemment déménagé à la rue de Marcinelle près du Rive Gauche. Arcana est un lieu féminin avec une atmosphère apaisante qui a cherché à se démarquer des salons de tatouages rock’n’roll.

Ancienne enseignante, elle s’est reconvertie il y a 3 ans. Je pense que c’est la meilleure décision qu’elle ait prise car son salon insuffle un vent de fraîcheur dans le monde du tatouage carolo. J’entends déjà mon père qui serre les dents mais c’est le prochain endroit où j’irai me faire tatouer après le confinement, désolé papa !

Deux autres artistes tatouent au salon dont riel_do, mon coup de cœur. Mes pièces préférées sont celles qui associent la végétation, les fleurs aux silhouettes humaines comme celle sur mon avant-bras réalisée par ses soins. C’est poétique, les traits sont fins et précis. Même si Gabrielle débute dans cet art, son travail est pour moi très qualitatif, unique et surtout professionnel. Je la conseille à toutes et tous.

Un conseil pour les novices ?  

« Si vous avez la moindre inquiétude, passez au salon ! » Entrer dans un salon n’est pas synonyme de devis ou de tatouage. Chez Arcana, les artistes vous accueillent les bras ouverts et discutent avec vous, répondent à vos questions ou vous aident à construire votre projet.  Si vous n’avez pas frappé à la bonne porte car votre envie ne correspond pas à l’ADN du salon, comptez sur l’honnêteté de Charlotte. Elle vous conseillera un de ses collègues dans la région. Cet état d’esprit est une preuve que ce salon a une éthique. Charlotte et son équipe tatouent par passion et non pas par profit.

JUSTINK TATTOO SHOP

J’étais venue par hasard au salon pour me faire percer. Discrète, cette maison à Gilly est un endroit qui allie tatouage, piercing et maquillage permanent. Après avoir suivi le salon sur Instagram, j’ai réalisé sa réputation son professionnalisme.

salon-de-tatouage-charleroi-justink-tattoo-handpoke

Wonder_ink est la super nana qui m’a percée. Douce, elle m’a totalement rassurée par rapport à la douleur et les mesures d’hygiène. En ce qui concerne le tattoo, elle est spécialisée dans la technique du handpoke. Inspirée des méthodes traditionnelles, l’artiste tatoue à la main, point par point. Elle favorise les petites pièces minimalistes. Si vous souhaitez une phrase courte, un petit chat, un cœur… Bref un tiny tattoo comme Pinterest les appelle, c’est chez elle qu’il faut aller ! J’apprécie aussi sa franchise. En effet, même si ses tatouages sont petits, elle refuse souvent le prénom du petit copain ou les tatouages sur la main si elle estime que la personne n’a pas assez réfléchi aux conséquences.

Avec son compagnon, Justin, qui tatoue depuis 9 ans, ils ont ouvert le shop il y a 4 ans. Deux autres artistes viennent compléter l’équipe pour satisfaire les goûts des clients. Quelle que soit votre envie, Justink tattoo pourra la réaliser. 

 Un conseil pour les novices ?

« Bien réfléchir au modèle et où on le souhaite. » C’est pour Wonder_ink la clé d’un tatouage réussi. Cela paraît simple mais selon moi, les tendances nous font prendre des décisions un peu trop hâtives. Je vous conseille alors d’ «oublier» votre projet quelques semaines. Revoir le dessin d’un œil plus objectif vous permettra de réaliser les améliorations à faire voire peut-être même d’abandonner le projet.

NOIRE ABSTRACTION

Un jour d’été, j’ai remarqué ce nouveau salon dans la rue de Dampremy. Face à ma curiosité trop intense, j’ai décidé de pousser la porte de cette adresse improbable. Simon m’a gentiment accueilli et répondu à toutes mes questions.

J’ai apprécié notre échange car il ne m’a jamais poussé à m’asseoir pour parler d’un potentiel tatouage. Notre conversation a été super intéressante et enrichissante. C’est cet accueil bienveillant qui m’a plu chez lui.

Avec son apprentie, Aurélie alias au_robin, ils ne travaillent que le noir.  La différence avec les autres salons de tatouage à Charleroi est l’exposition de tous leurs calques en vitrine pour que les clients potentiels aient un avant-gout de leur art. Si vous êtes timides, baladez-vous ni vu ni connu à la rue de Dampremy et vous comprendrez l’atmosphère du salon sans forcément y entrer.  

OLDIES TATTOO

Ludo, le propriétaire des lieux, a créé Oldies tattoo en 2015. Carolo de naissance, rien ne le prédestinait à devenir tatoueur. Évoluant d’abord dans le bâtiment, il a commencé par passion en s’entraînant sur ses amis avant d’ouvrir son salon. 

Au téléphone, j’ai été agréablement surprise par son franc parler et son ton convivial. Confinement oblige, je l’ai contacté pour me renseigner un peu plus sur les différents styles que les artistes proposaient. Xavinkart est plutôt spécialisée dans le dessin et le néo trad’ même si elle commence à tatouer du full réalisme. Kristina se dirige vers le pointillisme et l’art moderne alors que Mike se retrouve dans le style réaliste. Ludo quant à lui adore le semi-réalisme.

Même si je ne me retrouve pas dans leur art, les œuvres sont très bien exécutées. Avec des tatouages réalistes, ils doivent ressembler au modèle. C’est une pression supplémentaire que l’on ne retrouve pas dans les styles plus décoratifs ou abstraits car le dessin est créé par l’artiste.  

salon-de-tatouage-charleroi-oldies-tattoo

Un conseil pour les novices ?
« N’ayez pas peur de la douleur, ça pique un peu mais ce n’est pas horrible. » Il est vrai que la douleur peut freiner votre décision mais elle est totalement supportable. D’ailleurs, je préfère le tatouage au piercing car la sensation est similaire à une épilation à l’épilateur électrique. Le piercing, par contre, est un choc intense sur un très court temps.
« Je vais faire un petit tattoo pour voir ce que ça fait. » Pour Ludo, c’est une très mauvaise idée! Il vaut mieux se faire une grosse pièce mûrement réfléchie qu’un petit dessin pour essayer. Il me fait d’ailleurs remarquer que c’est ce genre de dessins que l’on veut recouvrir par la suite ou se détatouer.

ANOTHER TATTOO

Il serait aussi impensable de passer à côté de Boris, l’inconditionnel tatoueur carolo. J’ai longtemps entendu parler de lui et de son salon à Châtelet : Another tattoo. Il se définit comme un salon rock n’ roll à l’ancienne. « À part Internet, pas grand-chose n’a changé au salon. » En effet, c’est toujours la même équipe depuis 15 ans et la même passion qui les animent toujours autant.

Au téléphone, j’ai eu droit quelqu’un d’extrêmement de bonne humeur et sans prise de tête. Il m’explique qu’il s’adapte au projet de chacun. Evidemment, il préfère certains styles mais est vraiment ouvert à toutes les possibilités. Dirigez-vous vers ce salon si vous avez déjà quelques tatouages à votre actif et que vous souhaitez rencontrer le légendaire Boris, un professionnel dans le milieu. 

salon-de-tatouage-another-tattoo

AUTRES SALONS

Les deux derniers salons de tatouage à Charleroi que je voulais mentionner sont Oli&Son Tattoo ainsi que Buz Tattoo. À mon plus grand regret, je n’ai pas eu la chance de recueillir des informations leurs propos. D’après les avis extérieurs, ils sont fiables et c’est pourquoi je les nomme dans cet article. Le mieux est de passer au salon pour prendre les renseignements dont vous avez besoin.  

By
0

You may also like

Leave a Reply