InShop

SECONDE MAIN À CHARLEROI : LES BONNES ADRESSES

SECONDE MAIN À CHARLEROI

En 2020, les fripes riment avec chic ! Depuis un an et demi les magasins de seconde main, les dépôts-ventes et les concepts de vide dressing explosent grâce à notre prise de conscience concernant le gaspillage vestimentaire. Notre mode de consommation se modifie pour le bien de notre portefeuille et de la planète !

Est-ce que notre ville propose aussi des alternatives à la fast fashion ? Evidemment ! Je vous donne mes adresses fétiches de seconde main à Charleroi où vous pourrez dénicher des pièces originales. La seconde main n’est plus réservée aux marginaux, elle est tendance.

seconde-main-charleroi-mycharleroi

JIPEX : la caverne d’Ali Baba

Jipex est une chaîne de magasin de seconde main dont deux boutiques se situent à Charleroi : l’une à la Ville Basse et l’autre à la Ville Haute. Ce lieu est souvent méconnu des carolos car les enseignes sont discrètes. J’y ai travaillé deux étés et c’est grâce à ce job étudiant que j’ai pris conscience des merveilles que l’on pouvait trouver en fripes. Les vêtements sont en bon état à des prix dérisoires. Petit conseil, n’hésitez pas à aller voir dans le rayon hommes, vous pourriez trouver une chemise stylée pour un look androgyne ou un blazer oversize méga à la mode. 

Si vous ne trouvez pas la première fois, ne perdez pas espoir car de la nouvelle marchandise est apportée chaque mercredi et les vendeuses remplissent les rayons au fur et à mesure ! Allez-y régulièrement, c’est la clé pour dénicher la pièce manquante à votre dressing.

seconde-main-charleroi-mycharleroi-jipex

INFOS

  • Rue Neuve 56 & Rue de Marcinelle 
  • Lundi au Samedi : 9h-17h 

Troc’Inn : le luxe abordable

Du plus loin que je me souvienne, la boutique Troc’Inn a toujours existé ! À la rue de Montigny, sur deux étages, l’enseigne propose des vêtements comme des accessoires haut-de-gamme qui me font rêver : des sacs Delvaux, Dior, Louis Vuitton, des bijoux canons… Je m’y arrête régulièrement pour flâner et m’inspirer même si je n’ai pas encore investi dans des sacs de luxe. 

Une autre alternative est d’y déposer ses vêtements ! En effet Troc’Inn est en réalité un dépôt-vente. Avis donc à toutes celles et ceux qui ont fait un nettoyage de printemps pendant ce confinement, la boutique se fera une joie de récupérer votre surplus de garde-robe. 

INFOS

  • Rue de Montigny, 19 
  • 071 39 17 70

Korpafripes :

Passionnée de mode et de vintage, Elisa vous déniche des pépites aux quatre coins de la Belgique depuis 2017. Le principe ? Grâce à une vente aux enchères sur sa page Facebook, vous pouvez obtenir la pièce de vos rêves sans bouger de chez vous. Est-ce qu’ Elisa est une référence dans la seconde main à Charleroi même si son business est en ligne ? Carolo d’origine, elle explique sur ses réseaux sociaux que sa passion vient de son adolescence lorsqu’elle allait elle-même en fripes avec sa grand-mère. Elisa est donc une adepte et une connaisseuse, vous pouvez lui faire confiance. Vous avez peur d’acheter en ligne ? Suivez sa page Instagram car elle met en scène les pièces qu’elle déniche. Je vous assure, vous ne pourrez pas résister.

seconde-main-korpafrip-mycharleroi

Sans allure

Énorme coup de cœur pour Momo et son concept. Contrairement aux enseignes de deuxième main ordinaires, le couple chine et sélectionne rigoureusement les pièces qu’ils mettent ensuite en vente. Cela vous assure d’avoir des vêtements de qualité, parfois de marque, pour un look urbain et unique.

Après avoir tenu un magasin à la rue de Montigny pendant deux ans, le couple a finalement opté pour la création d’événements éphémères dans leur dépôt à Marchienne-au-Pont. Un concept différent auquel j’ai adhéré et que je vous  recommande fortement. Grâce à un simple événement Facebook, vous recevez l’adresse et l’heure. Vous passerez une soirée décalée dans leur garage, avec de la musique éclectique, de bonnes bières et la possibilité d’acheter les plus belles pièces spécialement sélectionnées pour l’occasion. 

INFOS

  • Rue de la Tombe 161, 6032
seconde-main-charleroi-mycharleroi-sans-allure

Les fripes Saint-Charles

Le cercle Saint-Charles est un ancien cercle paroissial à Montignies-sur-Sambre en face de l’église Saint-Rémy. À deux pas de mon école primaire, ce lieu était plein de signification car j’étais aussi obligée d’y aller pour suivre mes cours de catéchisme. Pas de jugement s’il vous plait, c’était une envie de mes grands-parents… 

seconde-main-charleroi-mycharleroi

Actuellement, grâce à Nicolas Buissart des Safaris urbains et de ses copains, ils ont transformé cet ancien bâtiment plein de charme mais abandonné en salle de fêtes. Chaque semaine des activités, des conférences sont organisées dont des vides dressing. Cette adresse de seconde main à Charleroi est nouvelle mais séduit les citoyens.  

Deux fois par an, des particuliers vendent leurs excédents de vêtements à des prix ridiculement bas. Vous pouvez négocier et l’ambiance est bon enfant. J’y ai trouvé une paire de lunettes de soleil grise métallisée inspirée des années 70 et deux chemises d’hommes que je porte généralement en été au-dessus d’un débardeur.

INFOS

  • Rue de l’Église 72, 6061
seconde-main-charleroi-mycharleroi

Je suis consciente qu’acheter des vêtements utilisés ne plaît pas à tout le monde mais commencez par des accessoires, des basiques avec des matières facilement lavables en machine. Petit à petit vous prendrez goût à ce mode de consommation alternatif. Et puis la mode est un éternel recommencement, pourquoi acheter neuf des habits que nos grands-mères portaient il y a 40 ans ? Pour les converti(e)s, attention à ne pas acheter de la seconde main à excès. Le but de la démarche est de réduire ses achats, pas de se créer une deuxième garde-robe.

By
1

You may also like

1 Comment

  • Bbourstv.be

    J’adore ce que tu écris continu 🔥❤️

    6 avril 2020 at 18 h 29 min Reply
  • Leave a Reply