Incarolo people

LUCA ARCANGELI

LUCA ARCANGELI

  • 25 ANS
  • DIPLÔMÉ EN COMMUNICATION – condorcet 
  • CREATEUR DE LA MARQUE RALLYRAIDERS®
  • CEO WAVEINALL

J’arrive un peu stressée au showroom de RALLYRAIDERS®. Pourtant, c’est une personne enjouée par mon projet qui m’ouvre la porte même avec une heure d’avance ! À 25 ans, Luca Arcangeli jongle à merveille entre son agence de communication Waveinall et sa marque de jeans révolutionnaire : RALLYRAIDERS®. Revenu de son premier salon du denim à Amsterdam, il libère de son temps entre deux rendez-vous pour me parler de son projet. Un sacré agenda pour une marque réellement lancée il y a à peine un an.

Fiers de Charleroi, entrepreneurs, jeunes, nos points communs ont contribué à détendre l’atmosphère habituellement professionnelle. Il me met tout de suite à l’aise et apprend à me connaitre avant de parler de son projet. Une démarche pour savoir qui se cache derrière Mycharleroi… Pas de panique, je ne mords pas.

Ses débuts prometteurs :

La boite de com’

En entamant des études de communication, ses futures aspirations professionnelles étaient floues. Sa solution ? Demander le statut d’étudiant entrepreneur. L’intérêt ? « J’ai tous les avantages d’un indépendant, comme le numéro de TVA, sans les inconvénients. » Le statut était un moyen de « préparer le terrain » pour ses futurs projets.

Deux ans après l’acquisition de ce statut, il lance son agence de communication. Il crée du contenu pour les réseaux sociaux de ses clients et s’occupe principalement de la communication événementielle pour des clients prestigieux : Poncelet, Laurent Perrier ou encore Jaggs, une marque de costumes hauts de gamme faits sur mesure.

Et  RALLYRAIDERS® ?

C’est lors de la conception d’un événement pour son agence que le déclic a lieu. Alors qu’il emmenait ses clients dans une région des Marches, en Italie, pour promouvoir les artisans locaux tout en faisant découvrir la région en moto, il sympathise avec deux d’entre eux. Cette rencontre va changer sa vie. De fait, des derniers, en plus d’être passionné de moto comme Luca, possèdent une fabrique de jeans où ils produisent dans son village natal pour les plus grands ; Dior, Armani, Gucci, Jacob Cohen…

Quand il m’en parle, je peux apercevoir des étoiles dans ses yeux. Je le vois revivre son récit et j’ai hâte de découvrir la suite. Pourquoi a-t-il voulu créer des jeans uniques ? En quoi se différencient-ils du marché ?

L’incroyable histoire de RALLYRAIDERS®

Un besoin :
Rouler à moto est la passion de Luca, la vitesse, la route qui défile, la beauté des paysages… C’est ce qui le fait vibrer! Pourtant la réalité est tout autre : « Avec l’équipement tu ressembles à un plombier ou à un astronaute. »

C’est ce que Luca et son entourage décriaient lorsqu’ils partaient en balade ; l’impossibilité d’être stylé !

À ma grande surprise, les équipements des motards doivent être homologués et certifiés. Ils sont aussi créés avec des renforts sur certains endroits pour une sécurité optimale. Bref, rien de sexy !
L’équipement ne poserait pas de problème de goût si le stéréotype du motard barbu en total look cuir avec, en prime, l’aigle sur le biceps était encore d’actualité. Aujourd’hui, ce profil a radicalement changé .

La nouvelle tendance ? Les Cafe Racer m’annonce fièrement Luca ! D’abord un type de moto, elle est choisie pour sa vitesse au détriment du confort avec une possibilité de customisation. Par après, l’appellation Cafe Racer sous-entend un public spécifique dans le monde de la moto : un homme moderne, bottines aux pieds avec un jean et une petite chemise pour parfaire le tout ! Ce look est beaucoup plus glamour que nos rockeurs en santiags.

Idée révolutionnaire :
Comment créer un pantalon quotidien réunissant sécurité et esthétisme ? C’est le challenge que RALLYRAIDERS® a résolu. Les marques actuelles proposent un jean en denim avec des renforts en Kevlar, une matière indestructible, sur certaines zones critiques mais aucune d’elles n’avaient pensé à fusionner les deux pour créer un nouveau tissu ! L’intégralité des pantalons RALLYRAIDERS® sont un mélange de Kevlar® et de denim pour une tenue traversant les siècles. Cette matière a la particularité d’être anti abrasion, résistante, inusable, anti-feu… Avant d’être commercialisé, le produit doit passer un test d’usure  m’explique Luca. « Le test simule 70 ans d’usure et le jeans reste intacte. » Un avantage gigantesque quand on sait qu’être motard est une passion à haut risque et où il doit être protégé.

L’exigence d’homologation exigée est-elle respectée ? Le Kevlar est une matière certifiée! Originellement Kevlar DuPont de Nemours®, cette société produit des équipements dans l’aviation, des gilets par balle… Mais jamais elle n’avait collaboré avec dans le domaine du textile. L’alliance entre la résistance, la certitude d’homologation le tout avec une finition séduisante, le défi est relevé !

Si seulement le jeans avait pu être produit en Europe pour une éthique irréprochable… En fait Lucas y avait déjà pensé ! 100% made in italy le produit est conçu dans ce pays du rivet jusqu’au carton de l’étiquette. Cette unicité se mérite. Les jeans sont à partir de 150€ et montent jusque 360€ pour le produit le plus luxueux. Le succès a directement été au rendez-vous. Après une annonce sur les réseaux sociaux via Waveinall, une communauté se crée et supporte RALLYRAIDERS®. La production peut être lancée,  

Victoire !

Actuellement, sa plus grande fierté est de pouvoir vivre de l’ensemble de ces projets, RALLYRAIDERS® comme Waveinall. « C’est dur, attention, mais j’arrive à m’en sortir car je travaille tout le temps. »

Où trouver ces pépites ?
À Charleroi, le point de vente est le showroom d’exposition à Fleurus, là où ses bureaux sont aussi situés. Un autre point de vente existe à Anvers. Sinon toutes les pièces sont disponibles pour le site internet. Pour le moment, le magasin RALLYRAIDERS® n’existe pas encore mais cela ne saurait tarder ! « Je suis dans un élan positif. Maintenant que je suis bien implanté, je sais où je vais avec ma marque. »
L’étape cruciale à laquelle il est arrivé est celle de la commercialisation. L’enjeu pour Luca est de démarcher différents distributeurs. La tâche sera à mon avis chose aisée au vu des nombreux clients déjà conquis.

Nouveaux projets :
Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?
En plus du Kevlar, il utilise d’autres matières comme le Cordura®, matière tout aussi noble et résistante. Une collection femme est aussi en pleine réflexion ainsi qu’une gamme complète de vêtements… Bref, beaucoup de travail en perspective mais au plus le défi est audacieux, plus cela stimule Luca. Une personnalité à surveiller au vu des projets par minute qu’il souhaite concrétiser.

Charleroi et RALLYRAIDERS®, une relation d’amour ?
La ville de Charleroi a conscience du potentiel du projet. Il se murmure qu’à terme, l’atelier de production se délocalise à Charleroi. Une marque 100% carolo et non plus 100% italienne, envisageable ?

Ses bonnes adresses :

Question récurrente lors de mes interviews, j’essaie de savoir où nous pouvons rencontrer ces génies carolos. « J’adore me retrouver à la brasserie du Quai 10 ». Son moment préféré ? Les brunchs du dimanche. Il me confie adorer la musique qui y est diffusée. Il y vient avec son ordinateur pour travailler et changer de l’environnement cadré et sérieux du bureau.
La folie ordinaire, est aussi une adresse prisée par Luca. Ce nouveau bar à concept cultive une dynamique plus artistique avec une pièce au sous-sol pour des petits concerts de jazz.

Ce que j’en pense :
Notre jeune âge nous a rapproché car nous partagions le même monde. Tout de suite à l’aise, la relation interviewé- interviewer a vite disparu au profit d’une relation plus « amicale ». Me mettre en chaussettes pour faire des photos des produits n’est pas un comportement que j’aurais adopté en temps normal. Cette ambiance bon enfant se retrouve aussi dans la manière que Luca a de gérer son métier : sérieusement mais sans prise de tête pour autant.


Bref, j’ai adoré son projet et j’espère que vous aussi ! Ce qu’il nous prépare en coulisses sera tout aussi magique que sa marque de jeans, je vous le promets.

By
0

You may also like

Leave a Reply