InShop

K’ROLO COSMETICS

K'ROLO COSMETICS

CRASH TEST

Avant mon grand départ, j’ai rencontré Jennyfer, la créatrice de K’rolo cosmetics. Produits cosmétiques naturels et carolos, ses savons sont à la fois bons pour l’environnement et bon pour la peau. Ni une, Ni deux, je les ai embarqués pour les tester durant mon année d’échange. Après un mois d’utilisation je vous donne mon avis.

Le projet :

Jennyfer s’est lancée il y a 11 ans dans la confection de savon. Suite à des problèmes cutanés parmi ses proches, elle a voulu trouver une solution. Et pourquoi ne créera-t-elle pas ses propres produits ? Elle a lu des milliers de livres et a fait des centaines de recherche sur internet afin de mettre au point une recette : huile d’olive, beurre de karité, noix de coco, orange douce et une pointe de patchouli.

Après avoir conquis sa famille et ses proches en éradiquant leurs problèmes d’eczéma, elle a donc compris qu’elle détenait une formule magique guérissant tous les maux (même l’eczéma). Il était temps d’en faire profiter le public.

Les promesses :
Créer un savon doux est la première promesse de Jennyfer. Au lieu de multiplier les flacons et les produits aux usages uniques, elle a mis au point une formule douce et adéquate pour laver à la fois le visage, le corps et faire sa toilette intime. Cette façon de réfléchir permet aussi de réduire nos déchets !

Par ailleurs, les matières premières utilisées pour la saponification sont choisies en fonction de leur origine.  C’est pourquoi elle tente au maximum d’acheter belge : lait, miel, chanvre, lin, huile de colza… C’est un coup de pouce pour nos producteurs locaux et un geste pour le climat : tout le monde en sort gagnant.

En plus de la formule chimique et du choix de ses partenaires, Jennyfer se charge aussi de la fabrication de ses savons ! Faits-maison, cette tâche est certes chronophage mais cela rend la marque K’rolo cosmetics unique. Elle est indépendante et libre concernant sa recette et peut la modifier à sa guise. En aucun cas elle ne fera appel à une entreprise. Par contre, à terme, elle espère déléguer une partie du travail pour mieux créer.

Mon utilisation :

J’ai reçu trois produits: un savon, un shampoing à l’extrait de clémentine et finalement un après-shampoing à la noix de coco. Le shampoing solide a été mon coup de cœur. L’odeur est délicate et il est facile d’utilisation. Soit, tu le frottes directement sur ton cuir chevelu ou soit tu le frictionnes énergétiquement dans tes mains pour ensuite l’appliquer. Le produit pénètre l’ensemble de ma masse de cheveux malgré la faible quantité utilisée. J’étais un réticente face au shampoing solide mais grâce à cette expérience, j’ ai été agréablement surprise. Je le rachèterai.

Le savon pour le corps est, quant à lui, ordinaire et classique. Si j’utilise à nouveau du savon solide, j’alternerai avec une lotion de grande surface car j’adore leur texture onctueuse et quand ma peau retient l’odeur du produit.

Enfin, l’après shampoing est aussi une réussite pour moi car il n’alourdit pas les cheveux, les nourrit et les rend facile à démêler. J’ai cependant des difficultés à le rincer correctement mais je pense que c’est un problème personnel. Quand je pose un masque ou de l’huile, j’ai le même problème. Je dois donc souvent me les laver une seconde fois en catastrophe le matin… (une des raisons de mes retards perpétuels). Selon moi, le produit est tout à fait correct mais je suis incapable de rincer correctement mes cheveux car j’en ai de trop ! 

Les forces de Jennyfer :
La marque K’rolo cosmetics promeut le Pays Noir grâce à son nom mais aussi à ses fournisseurs se situant dans la région. J’apprécie sa détermination à redorer l’image de la ville via ses produits. Sa force est aussi dans la composition naturelle de ses savons. Comme elle me l’explique, sa plus grande fierté est de voir des gens revenir ! « Il va y avoir des gens réfractaires au bio qui reviennent car ils ont vu la différence, là j’ai tout gagné et j’adore. » Petit à petit, sa gamme s’étend et propos des déodorants, des lotions ou encore crèmes hydratantes. Ses clients sont donc de plus en plus nombreux ! D’ailleurs, une nana de Theux (Liège) a eu ouïe dire de son projet et souhaite commercialiser la marque. Dans le futur, K’rolo cosmetics veut aussi s’importer au Canada !

Croire en son projet et en ses rêves est un beau message que Jennyfer nous passe via sa marque de cosmétiques et c’est pourquoi je voulais la mettre en lumière ! 

INFOS

  • Espace 84  
  • Happy vrac à Nalinnes bultia 
  • Lilie ‘s esthetic à Villers-Poterie
  • Comptoir du bio à Courcelles
  • Marché d’artisans : utile pour recevoir des conseils sur les produits 
By
0

You may also like

Leave a Reply