Browsing Category:

Chill

  • InChill

    CAROLOPOLITAN

    CAROLOPOLITAN

    COUP DE COEUR

    Avez-vous déjà entendu parler du Caropolitan ? Discret, ce bar est principalement fréquenté par les amoureux du pays noir. Par contre, il reste un endroit méconnu des étudiants ou des sorteurs occasionnels. Ouvert depuis 3 ans, le Carolopolitan n’a pas encore atteint la notoriété qu’il mérite. C’est pourquoi je vous dévoile 5 raisons d’aller boire un verre dans ce bar dès la fin de l’article !

    1. La proximité :
    À deux pas de Rive Gauche et en face du passage de la Bourse, l’établissement se situe en plein centre-ville. Aucune excuse donc pour ne pas aller goûter leurs merveilleux cocktails.

    Même si sa situation géographique est super avantageuse, la rue de Marchienne, en retrait, rend l’endroit reposant. Cela peut paraître contradictoire quand je l’explique mais vous comprendrez quand vous serez sur place.

    2. L’atmosphère :

    Malgré son emplacement dans le centre, le bar n’est pas bondé ni bruyant. Il n’est pas non plus pris d’assaut par les étudiants les vendredis après-midi. Quand on y entre, le lieu est calme et reposant. Autant le Manolo est un endroit festif, autant le Carolopolitan est un endroit plus tranquille.

    On peut discuter autour de son verre sans devoir crier pour s’entendre. Ils ont cependant une happy hour tous les jeudis de 19h à 21h qui rend le lieu un peu plus animé.

    Contrairement à certains bars où on est considéré comme un numéro avec en prime un serveur désagréable, au Carolopolitan on se sent comme à la maison.

    Leeroy est poli et chaleureux. Il est à l’écoute du client, explique les différentes possibilités de cocktails, nous donne des précisions quant à son métier et les ingrédients utilisés. On le sent passionné et c’est super agréable de discuter avec lui.

    3. L’atout majeur : la mixologie
    Leeroy, le patron, est un réel passionné. Quand on se rend dans son établissement, on sait que l’on aura des produits de qualité avec un savoir-faire irréprochable. Avant d’ouvrir le Carolopolitan avec sa femme, Grace, en 2016, ils ont suivi une formation de mixologie pour apprendre les bases du métier. Ils continuent de s’informer quotidiennement sur le sujet pour rester à l’affût des tendances !

    Mixo – quoi ? Tel des magiciens, sur base de nos envies ou d’ingrédients imposés, ils créent LA boisson qui répond à nos attentes sans spécialement se référer à un choix déjà proposé sur la carte. Un exemple ?
    J’adore le bailey’s, le chocolat et les saveurs onctueuses. Ni une, ni deux, je me suis retrouvée avec un cocktail au-delà de mes espérances avec le goût que je recherchais.

    Si vous souhaitez le boire à nouveau, notez la recette car Leeroy fonctionne selon son inspiration du moment et ne se souviendra probablement pas de sa préparation.

    Sa spécialité ? 

    Les shots ! Le B52 est un classique dans le monde de la nuit (je ne connaissais pas je vous rassure). À base de Bailey’s, le barmaid enflamme le shot pour que le client l’affonne à la paille. La spécialité du bar est un shot concocté à partir d’une mousse de lait, de la liqueur 43 et de la cassonade sur le dessus. Je n’ai pas eu l’occasion de le tester mais cela ne saurait tarder…

    4. Produits locaux :

    Leeroy essaie au maximum de travailler avec des produits de la région. Associé avec une brasserie à Jumet, il crée aussi des cocktails à partir du Gimmius, un gin belge auquel il ajoute du charbon naturel pour que la boisson soit le reflet de notre pays noir.   

    5. Avec ou sans alcool ?
    Les deux ! Leeroy et Grace nous proposent autant de recettes avec ou sans alcool. Que l’on ne boive pas pour des raisons personnelles ou parce que l’on conduit, il est toujours possible de partager ce moment avec ses amis. J’apprécie le geste car peu de bars offrent cette alternative où la parité est respectée. Aller dans un bar ne signifie pas spécialement se rendre mort-saoul…

    Un bémol ? 

    On ne sait payer qu’en liquide. La première fois c’est toujours désagréable de partir du bar, trouver un mistercash, aller chercher de l’argent… La fois suivante, on le sait donc on prend ses précautions.

    Ce que j’en pense :
    Ce lieu a été une belle découverte il y a un peu plus d’un an et est devenu un réel coup de cœur.

    Pour moi, l’établissement n’est pas assez mis en avant malgré ses nombreux atouts. Je vous conseille vivement d’aller tester ce bar après une séance shopping par exemple. Vous m’en direz des nouvelles !

    HORAIRES/INFOS

    AdresseRue de Marchienne, 25  6000 Charleroi

    Horaire : mardi & mercredi : 12h – 18h30 / jeudi, vendredi, samedi, dimanche : 12h – 00h/ Fermé le dimanche & lundi

    0
  • InChill, Discover, Eat

    MANOLO BAR

    MANOLO BAR

    Tous les vendredis, la rue de Montigny s’anime grâce au Manolo bar. Vous êtes de sortie ? Cet endroit est the place to be pour bien commencer le weekend !  Mais saviez-vous que l’établissement proposait aussi de la petite restauration en semaine ? Personnellement, je l’ignorais. Est-ce qu’ils ont autant de succès en journée ? C’est ce que je suis allée découvrir.

    Quand j’étais encore à l’école à Charleroi, le Manolo bar était le bar « des grands ». Maintenant que je le suis, je ne me prive pas pour aller boire un verre de temps à autre après ma semaine de cours. C’est toujours agréable de retrouver ses copines, surtout en été sur leur terrasse ! C’est justement autour de ce verre qu’une connaissance me vante les mérites de leur petite restauration durant le temps le midi. Moi, carolo, je n’étais même pas au courant que ce bar ouvrait en journée… Il va falloir y remédier !

    M’y voilà, avec une amie pour fêter la fin des examens et se retrouver entre filles. Pour décompresser, on prend un Spritz et une vodka Redbull. Ne jugez pas, on en avait besoin. Quand j’arrive à 13h, le restaurant est complet. Un point positif car si cela plaît autant, les plats doivent être délicieux.

    Une fois n’est pas coutume, je suis en avance ! J’ai tout de suite été prise en charge : un petit bol de chips et mon apéro sont arrivés en moins de 5 minutes. Je suis déjà comblée avant même d’avoir mangé.

    À la carte :
    On retrouve des pâtes, des paninis, des salades mais aussi une sélection de tapas différente chaque semaine. La carte est restreinte mais elle propose un choix suffisant pour satisfaire toutes les papilles. Elle est aussi régulièrement mise à jour.

    Sarah teste la salade de chèvre chaud et je tente les pâtes jambon de Serano, gorgonzola et courgettes grillées. À la commande, le serveur propose de modifier le type de pâtes. J’ai le choix entre des orecchiette, des penne ou des tagliatelles. C’est une attention que j’ai apprécié, même si elle est minime.

    Quand l’assiette arrive… Je suis aux anges. Pour 9,50€, je m’attendais à un plus petit plat où j’aurais dû prendre un dessert pour être repue. Je me suis trompée, l’assiette est grande et bien fournie. Par contre j’ai quand même pris un dessert, oups.

    Une découverte :

    Venir au Manolo Bar pour décompresser avec les examens était vraiment ce dont j’avais besoin : un lieu cosy, une équipe de serveurs professionnels et souriants avec un plat de pâtes bien réalisé et une petite douceur pour terminer. Je reste sidérée par le rapport qualité/prix qui est pour moi le meilleur de Charleroi.

    Pour le coup, autant la jour que la nuit, l’établissement est au top. Merci à Arnaud de m’en avoir parlé !

    Dernier conseil :

    Le vendredi au Mano, il y a une ambiance festive, on rigole, la musique va fort, l’happy hour de 19h à 21h rassemble énormément de monde. C’est un endroit branché. En journée, ils sont aussi victimes de leur succès.

    Si vous appréciez les lieux calmes pour discuter en paix ou si vous préférez boire un verre en intimité, je ne suis pas sure que cet établissement vous convienne.

    HORAIRES/INFOS

    Adresse:  rue de Montigny, 6, 6000 Charleroi

    Horaire :  mardi au samedi: 10h-20h 

    vendredi : 10h-02h  

    site : ici  

    Numéro de téléphone+32 71 43 58 10

    0
  • InChill, Discover, Eat

    HUGGY’S BAR

    HUGGY'S BAR

    C’est officiel, l’adresse incontournable de burgers « Huggy’s Bar » s’est implantée à Charleroi ! En effet, depuis quelques mois, un nouveau venu est apparu sur la place de la digue…. Initialement liégeois, le concept s’est étendu aux 4 coins de la Belgique, ce qui en a réjoui plus d’un ! Pourtant, je reste dubitative… Des restaurants d’hamburgers, ce n’est pas ce qui manque à Charleroi. Qu’aurait le « Huggy’s Bar » à nous apporter en plus ? C’est ce que j’ai essayé de découvrir !

    Expérience :

    L’enseigne, ornée d’ampoules lumineuses est directement visible depuis la place. En plus de faire bonne impression, c’est astucieux pour attirer les futurs clients. Hâte de tester ces fameux burgers !

    A l’intérieur, l’endroit est vaste mais différents espaces ont été aménagés pour casser cette grandeur. Un coin près du bar, un autre aux alentours du comptoir. En salle on retrouve des banquettes ou des tables hautes… Le choix de l’endroit se fait lors de la commande en ligne.

    Sauf que moi, avec tous ces choix, je ne visualisais pas les différences… Le comptoir est top pour observer les passants ( vive le stalkage) mais en soirée, on n’y voit pas grand-chose… L’idéal est donc de prendre les tables hautes au sein même du resto !   

    On débute par un apéro avant de commander les choses sérieuses… Après pleins d’hésitations au vu du large choix (40 burgers quand même) j’opte pour le Chimay burger et Cha, mon binôme, choisit le american traditional burger. Les frites et le la salade sont à volonté mais ce serait avoir les yeux plus gros que le ventre ! J’ai eu du mal à terminer mon hamburger alors que je suis une bonne mangeuse.

    Verdict :

    J’ai apprécié le moment passé en compagnie de ma photographe perso autour d’un hamburger. Le lieu est cosy et le personnel en salle est à nos petits soins. Le bémol est le temps d’attente mais c’est compréhensible au vu du nombre de couverts.

    Même si nos plats étaient bien exécutés, Huggy’s bar est devenu un concept belge. Avec cette envergure, cela reste pour moi une chaîne de restaurants et, par conséquent, une connotation industrielle. Les hamburgers y sont évidemment préparés avec amour mais si vous recherchez de la tradition et un savoir-faire unique, vous n’êtes pas au bon endroit.

    HORAIRES/INFOS

    Horaire : ouvert 7j/7 de 12 à 22h

    Adresse: place de la digue, 17 

    Réservation ( vivement conseillée) : ici 

    0
  • InChill

    LIVRE OU VERRE

    CAFE - BOUQUINERIE

    C’est au Passage de la Bourse que la magie se produit. Depuis le 16 mars, un café bouquinerie a ouvert ses portes, le Livre ou verre. Ce Bar – librairie, c’est Blandine qui a l’a imaginé après ses nombreux voyages. Vous recherchez un endroit apaisant et cosy pour lire ou vous détendre ? Vous êtes au bon endroit.

    Le concept

    Blandine est une globetrotteuse avant de devenir la créatrice de Livre ou verre. D’Argentine à Istanbul en passant par Rome, elle découvre l’ambiance des cafés-librairies : joviaux, musicaux, animés… Tout est réuni pour rassembler les individus. En revenant en Belgique, elle était certaine de vouloir créer un lieu pour regrouper les gens. « Je suis pour que tous les citoyens puissent s’y retrouver »

    Concerts, jeux de sociétés, expositions, vente de livres… Plus qu’un café-bouquinerie, Livre ou verre est une expérience unique !

    Le lieu :

    Que retrouve-t-on dans ce café bouquinerie ? Il regorge de livres de seconde main !  Les neufs se font plus rares et sont présentés en compagnie de l’auteur. L’endroit est aménagé de telle sorte que nous puissions boire un verre, acheter un livre ou allier les deux et, dans ce cas, notre consommation paie le livre.

    A l’intérieur, les deux murs latéraux sont couverts de livres classés en fonction des destinations voyages ou des thèmes abordés. L’avant a été aménagé comme un salon, si bien que l’on se sent comme chez soi ! Fauteuils dépareillés, chaises-balancelles et tables basses colorées animent le lieu. Les livres coups de cœur de Blandine sont d’ailleurs posés à cet endroit, plutôt réservé à la lecture. Dans le fond, un espace dégagé est dédié aux animations du soir. Enfin, les objets insolites nichés aux quatre coins rend le décor éclectique.

    Son secret

    Dès son plus jeune âge, la maitresse des lieux a baigné dans la culture du livre. En effet, ses parents étaient propriétaires de la bouquinerie la Fafouille. C’est d’ailleurs grâce à eux qu’elle a pu trouver l’espace pour son projet ainsi que les stocks infinis de livres. Réelle passionnée, elle nous transmet son goût pour la lecture et nous accueille comme si nous étions ses amis de longue date. C’est surement la clé de sa réussite !

    Une belle découverte, qui j’espère vous aura donné l’envie d’y faire un tour.

    HORAIRES/INFOS

    Horaire : mardi au samedi : 11h – 19h 

    Adresse : Passage de la Bourse , 6000 Charleroi 

    Numéro de téléphone0470 70 62 99

    plus d’infos ici

    1
  • InChill

    CROWN BAR : TOP OU FLOP ?

    CROWN BAR

    TOP OU FLOP ?

    Quand la soirée est lancée, on a souvent envie d’enflammer le dancefloor… Mon regret à Charleroi ? ne pas avoir d’endroits appropriés… Nous rentrons chez nous penauds alors que nous étions on fire… Heureusement, l’ouverture du Crown bar remédie à ce problème. Mais ce nouveau bar carolo est-ce un top ou un flop ?

    Au plein centre-ville, le Crown ne passe pas inaperçu : devanture en acier, tapis rouge, garde du corps… Plus qu’un bar à cocktails, les propriétaires mettent les petits plats dans les grands pour créer ce climat privilégié que l’on retrouve plutôt dans le milieu de la nuit.

    Flop ?
    Combiner ambiance lounge et côté pratique est une tâche difficile car l’intensité de la lumière doit être basse pour garder cette atmosphère mais rend la lecture de la carte difficile.

    Les prix sont aussi légèrement supérieurs à la moyenne à mon sens. Une happy hour serait peut être une solution pour nous inciter à plus consommer. 

    Top ? 

    Pour se désaltérer, le « Crown Virgin » est rafraîchissant, les ingrédients m’échappent mais tout ce que qui compte, c’est qu’il est délicieux (et sans alcool).

    Hormis ces deux inconvénients, ce nouveau bar carolo répond à ses promesses et se démarque des autres bars de Charleroi. Ouvert depuis deux semaines, j’ai eu l’occasion d’y aller trois fois avant de pouvoir donner mon opinion. Le meilleur moment reste la nuit tombée quand on a qu’une envie, celle de prolonger la soirée. La musique dépend du thème, c’est souvent latino, pop ou même parfois rap français. 

    La danse est mise à l’honneur tous les mercredis avec des cours de salsa gratuits. En petit comité, il n’y a pas de jugements entre les participants.

    L’histoire du logo
    Le logo ne vous évoque rien ? Pourtant le Crown bar a poussé la réflexion à son maximum. Crown est en fait la signification de couronne, l’emblème du roi (Charleroi), vous avez compris ? Le tout, c’est-à-dire le C chapeauté de la couronne, est un clin d’œil au symbole de la ville.

    Mon ultime conseil : 

     Ce « bar-boite » est parfait pour y terminer la soirée les vendredis soir. C’est aussi un endroit agréable pour les sorties du weekend. Moins guindé qu’une réelle boite de nuit et plus chic qu’un bar à cocktail basique, ce bar détient un concept neuf dans Charleroi qui pour ma part, m’a convaincue.

    HORAIRES/INFOS

    AdresseBoulevard Joseph Tirou 70, 6000 Charleroi

    Horaire 14h – 01h la semaine / 14h-03 le week-end / Fermé le dimanche. 

    Photos réalisées par : Nicolas Manzo

    Concours organisé sur Facebook

    0
  • InChill

    BRASSERIE DU PAYS NOIR

    LA BIERE CAROLO, NOTRE PATRIMOINE

    BRASSERIE DU
    PAYS NOIR

    Jeune, étudiant, fêtard ? La bière fait souvent partie de notre quotidien mais c’est rarement synonyme d’une bière de qualité. Ayant comme principal intérêt de nous faire tourner la tête, cette boisson ne se savoure pas, elle s’afonne. Pourtant nous avons tort. Rafraichissante, florale ou amer… La bière est sous-estimée, souvent associée à la culture populaire. Heureusement, la brasserie du Pays Noir réussit à bouleverser cette image grâce à sa gamme totalement inédite !

    En ce weekend de mai, la microbrasserie nous conviait pour inaugurer leur nouvel espace de travail. Piquée dans ma curiosité, je suis allée visiter et découvrir ces bières carolos. Alors, testé et approuvé par Amé ?  

    Jour J 
    Réel accomplissement pour Nicolas et ses acolytes, cette ouverture était immanquable au sein du paysage carolo, d’autant plus quand nous connaissons la qualité du produit… Le dimanche était un moment familial, c’est pourquoi j’y suis allée avec mon papa, alors que le samedi était un rendez-vous plutôt mondain. Vous auriez d’ailleurs pu croiser Paul Magnette ou Thomas Parmentier 

    J’ai été étonnée de la grandeur du hangar pour le nombre de cuves, mais nous sommes qu’au début d’une merveilleuse aventure donc j’ose croire que, très vite, l’espace se remplira !

    La bière, toute une technique…
    Quand on déguste une bière, nous ignorons le travail fourni en amont. De la phase de création à la mise en vente, le temps écoulé est de 6 à 8 semaines… À savourer avec amour donc.
    Une fois les matières premières récoltées (malt, orge…) les grains doivent être concassés afin de commencer le processus de brassage. Son intérêt sera de faire émerger l’aspect sucré du grain. Ce résultat, dit la maische, sera obtenu après 2h, 2h30. On ajoute ensuite le houblon qui donnera ou non un goût amer à la bière. Le moment où on l’insère à la préparation définira son goût prononcé ou non. La dernière étape avant la mise en bouteille est l’ajout de la levure qui transforme le sucre en alcool, et donc est le plus important. 

    Un processus fondamental, où chaque étape influe sur le goût final de la bière. Mais d’ailleurs ? combien de variétés la brasserie élabore-t-elle ?

    Les gammes 

    La blonde, l’iconique, est le produit grâce auquel ils ont construit leur notoriété. Cette bière carolo est dite « intemporelle », comme Nicolas l’explique ici. C’est d’ailleurs grâce à celle-ci que j’ai commencé à apprécier la bière, qui l’eut cru ? Une bière brune l’accompagne pour faire la paire mais je vous avoue ne jamais l’avoir goutée…
    Autour d’elles, gravitent des boissons « expériences ». Comme la production est artisanale, les brasseurs ont choisi laisser libre champ à leur créativité en nous proposant des bières éphémères aux goûts plus exotiques comme celle à l’hibiscus, testée et approuvée lors de l’inauguration.

    Notre fierté !
    Réussir à créer une microbrasserie, c’est bien… Devenir un moyen pour revendiquer ses origines, c’est mieux ! À mon sens, cette bière renforce l’identité carolo et nous permet de contribuer au renouveau de Charleroi de façon plus plaisante et chaleureuse !

    INFOS

    Où goûter les bières ? dans ses points de vente

    Adresse: Route de philippeville 96, 6001 Marcinelle

    0